La LED : une aubaine pour la luminothérapie !

Ampoule LED de luminothérapie

L'éclairage par LED ou par diode électroluminescente présente de grands avantages par rapport à l'éclairage traditionnel, d'abord en ce qui concerne de la durée de vie.

En effet, une ampoule LED peut servir jusqu'à un quart de siècle ! Elle sera donc moins souvent remplacée qu'une ampoule de type halogène. Cette longévité record ne cache pas un compromis sur le confort, bien au contraire.

Une ampoule LED offre un éclairage plus puissant qu'une ampoule standard tout en consommant moins, vous permettant ainsi de réaliser des économies d'énergie substantielles et de réduire par la même occasion l'empreinte carbone de votre maison.

Elle est également plus résistante : elle s'adapte particulièrement aux pièces à vivre où elle sera fréquemment sollicitée, mais aussi aux pièces d'eau où l'humidité est omniprésente. Plus sûre, elle ne dégage ni chaleur, ni mercure. On apprécie également son adaptabilité à toute épreuve : elle pourra ainsi prendre la forme d'une ampoule traditionnelle, ou être intégrée à un spot ou un plafonnier.

Enfin, elle permet de varier les plaisirs avec un éclairage chaleureux, relaxant ou encore source de bien-être lorsqu'elle est pensée pour émettre une lumière à spectre complet.

Nous vous proposons un article de synthèse sur la LED appliquée à la luminothérapie pour les besoins de notre comparatif ampoule luminotherapie.

La luminothérapie à LED : une solution de choix pour les dermatoses

L'invention de la LED a marqué un tournant dans l'industrie de la luminothérapie médicale. Plus qu'un simple mini composant électronique alternatif, la LED s'est imposée comme une solution de choix depuis les récentes découvertes qui ont fait état d'une meilleure réceptivité de l'horloge interne à la lumière bleue ou verte à longueur d'onde de 460 à 480 nanomètres, une lumière que la LED restitue impeccablement. En règle générale, les appareils de luminothérapie qui reposent sur la technologie LED sont destinées à lutter contre les vergetures, l'acné, l'alopécie ainsi que les différents dérèglements de l'horloge biologique et du rythme circadien. L'action de la lampe de luminothérapie à LED sur les problèmes de la peau est portée par la lumière monochromatique qui agit activement sur le processus de réparation cutanée. Ainsi, une exposition contrôlée boostera l'activité des fibroblastes pour favoriser la production de collagène et inhiber la collagénase et la hyaluronidase. Pour le rajeunissement des tissus, on recommande généralement une lumière orange à 590 nanomètres, proche de l'absorption du cytochrome. Pour soigner l'acné, on préférera une lumière bleue.

Les ampoules de luminothérapie LED à plein spectre

Aujourd'hui, les LED qui émettent un blanc neutre sont accessibles grâce à l'invention de la LED bleue par I. Akasaki, H. Amano et S. Nakamura qui ont d'ailleurs raflé le Prix Nobel de la Physique pour cette prouesse scientifique.

L'application grand public de cette invention est capitale : il est désormais possible de s'exposer à lumière du jour simulée dès les premiers jours de la saison froide tout en économisant de l'énergie.

Les ampoules LED plein spectre offrent une intensité lumineuse de premier choix, avec notamment une teinte de lumière de l'ordre de 4 000 K et indice de rendu de couleurs (IRC) supérieur à 90.

Rappelons que plus l'IRC s'approche de la valeur maximale de 100, plus la lumière émise par l'appareil de luminothérapie se rapproche le plus de la lumière naturelle. Ainsi, une LED à plein spectre dont l'IRC est supérieur à 80 est considérée comme optimale pour traiter les problèmes de peau, mais aussi soigner la dépression saisonnière, le blues hivernal, les troubles du sommeil et la fatigue chronique.

Attention : les LED qui émettent une lumière « très bleue » sont néfastes pour l'œil et la rétine. Evitez formellement une exposition prolongée et à faible distance à une lumière bleue à longueur d'onde inférieure à 450 nm.

Si vous visez les bienfaits de la lumière de couleur bleue, nous ne pouvons que vous conseiller des séances de luminothérapie médicale avec une lumière blanche enrichie en bleu.