La lampe de luminothérapie vue par le grand public et la médecine

Avis du public sur les lampes de luminothérapie

Si le corps médical est aujourd'hui unanime sur les bienfaits avérés de la luminothérapie pour contrer la carence en rayons du soleil pendant la saison froide et rééquilibrer l'horloge biologique, le grand public a pris son temps pour adopter le réflexe de la photothérapie.

Après une traversée du désert qui aura duré plusieurs décennies pendant le 20e siècle, la luminothérapie est progressivement sortie de l'ombre pour s'ériger en véritable vedette des cabinets médicaux, des centres de bien-être mais aussi et surtout de nos foyers !

Mais que pense exactement le grand public de la thérapie par les lampes à lumière du jour simulée ? Quel est l'avis des praticiens ? Pour répondre à ces interrogations, nous vous proposons un spin-off à notre comparatif des lampes de luminothérapie pour vous aider à faire la part des choses…

La lampe de luminothérapie plébiscitée par les personnes actives

Au cœur de l'automne, les rayons du soleil peinent à percer la couche de nuages. Le temps est maussade, et pendant des années à cette saison, Catherine a souvent eu du mal à sortir du lit, accusant tour à tour les affres de la migraine, du mal de tête diffus, de la fatigue chronique et de l'insomnie.

« Le matin quand je me levais, j'avais beau avoir dormi 10 ou 12 heures, j'étais fatiguée, comme si j'avais un boulet à chaque pied. J'avais également des problèmes de morosité, d'irritabilité, de frilosité et d'appétit ».

Un médecin pose le diagnostic de dépression saisonnière et lui conseille d'acquérir une lampe de luminothérapie à 10 000 Lux. Depuis quelques années, cette recommandation s'est vite muée en un véritable rituel auquel Catherine se plie chaque matin au réveil pendant 20 à 30 minutes. « Au bout d'une semaine, la fatigue a disparu et je me sens mieux même quand les jours raccourcissent ».

Gênée par les troubles de l'humeur et un moral en berne, Elisabeth a adopté la lampe de luminothérapie depuis deux ans et demi. « Je me mets devant la lampe, je prends mon petit-déjeuner, je lis un bouquin ou je regarde la télé… Le bienfait de la lampe, c'est justement de pouvoir faire des choses et de pas être bloqué ».

Changement d'ambiance. A Roissy Charles de Gaulle, un drôle d'Igloo attend les passagers. Sous cette bulle matelassée, des lampes reproduisent la lumière solaire pour offrir aux voyageurs fatigués ou en décalage horaire une séance de luminothérapie gratuite.

« Cette installation lumineuse est très relaxante », se réjouit un voyageur britannique. Sans prétendre éliminer le jet lag in situ, les instigateurs de cette initiative visent avant tout la sensibilisation des passagers quant à l'apport bénéfique de la luminothérapie en amont des longs vols.

La lampe de luminothérapie en tant qu'appareil médical

La lumière blanche émise par la lampe de luminothérapie n'a rien de magique, et son mécanisme est aujourd'hui bien connu des scientifiques. En s'exposant à la lumière du jour simulée, le rayon de lumière est capté par des cellules ganglionnaires situées derrière la rétine. Ces dernières envoient un signal au noyau cérébral qui régule notre horloge interne sur 24 heures.

D'autres structures comme l'amygdale ou l'hypothalamus sont également activées. Cet ensemble sécrète des hormones régulant notre cycle de sommeil et de veille (mélatonine et sérotonine), mais aussi notre humeur et notre activité. « Pour toutes les impressions de mal-être que peuvent avoir les patients, sans que ça ne soit une dépression profonde, il vaut mieux avoir cette technique naturelle plutôt que de prendre des substituts médicamenteux », explique le docteur François Duforez, spécialiste des rythmes chrono-biologiques au Centre du sommeil de l'Hôtel-Dieu à Paris.

La cure dure trois semaines, à raison d'une utilisation quotidienne. « La lumière est d'autant plus efficace quand elle appliquée dès qu'on se lève. On dit classiquement qu'à partir de 2 500 Lux, il y a une efficacité avérée », poursuit le docteur Duforez.

Notons enfin que l'action de la luminothérapie est approuvée par des organismes sérieux qui font autorité dans le milieu de la médecine, à l'image de l'American Psychiatric Association, du National Institute of Mental Health ou encore de la Société pour la Luminothérapie et le Rythme Biologique.