Présentation de l’entreprise Beurer

La marque de luminotherapie Beurer

Depuis sa création en 1919 par Käthe et Eugen dans la Frauenstrabe 57 à ULM, Beurer a connu une histoire mouvementée, passant de la production des tout premiers coussins chauffants à la spécialisation dans la production de guerre en approvisionnant les pilotes de l’armée allemande en vêtements chauffants.

Il faudra attendre les années 1980 pour voir Beurer se diversifier tout en restant dans la cohérence de son secteur d’activité. Des appareils de massage, des lampes à infrarouge, des tensiomètres et des thermomètres médicaux seront mis au point et commercialisés en Allemagne et en Autriche avant de se s’écouler sur tout le Vieux Continent. Aujourd’hui, Beurer est un leader européen du marché des appareils électriques de santé et de bien-être, plus particulièrement dans les chauffe-matelas automatisés, les appareils de sauna facial ou encore les capteurs d’activité.

Lors de la 2e moitié des années 2000, Beurer se fraiera un chemin dans le marché des lampes de luminothérapie et des simulateurs d’aube avec des appareils bon marché. Ce billet de notre comparatif marque luminotherapie vous emmène à la découverte de cette entreprise familiale allemande…

Bref historique de Beurer

C’est en 1919 que Käthe et Eugen Beurer décideront de se lancer dans l’aventure entrepreneuriale pour sortir de la pauvreté. L’idée de base était confondante de simplicité : comment surfer sur l’engouement des Allemands pour les bouillotes chauffants tout en capitalisant sur les connaissances en électricité du couple ? Il faut dire qu’au début du 20e siècle, le chauffage central domestique de faisait pas partie de l’équipement standard du foyer. Heinrich Stanger, un fabricant installé non loin des Beurer, commençait à peine à fabriquer des coussins chauffants à son retour des Etats-Unis, d’où il avait ramené la technologie.

C’est donc en s’inspirant de leur voisin que les Beurer se lanceront dans la fabrication et la commercialisation des coussins chauffants dans des conditions modestes : la chambre à coucher servait alors d’atelier, et deux machines à coudre rustiques faisaient office de capital technique. Les années 1930 seront marquées par les premiers succès à l’international grâce à Bernhard Beurer, fils du couple fondateur.

En 1940, les Beurer sont sollicités par l’armée allemande pour la fabrication de vêtements chauffants spéciaux pour les pilotes. Au lendemain de la guerre, et après avoir reconstruit ses installations réduites en cendres, Beurer se lancera dans des campagnes de communication d’envergure, avec notamment son premier stand à la foire de Hanovre.

La 2e moitié du siècle sera marquée par une expansion continue (400 collaborateurs en 1963 et acquisition de Martex en 1985), mais aussi par des efforts accrus en R&D qui se solderont par la création d’une nouvelle génération de coussins chauffants. Aujourd’hui, Beurer est un leader dans les appareils électriques dédiés au suivi et à l’amélioration du bien-être et de la santé.

Une gamme étoffée mais inégale

Beurer est sans doute la firme européenne qui propose la gamme la plus étendue en matière de santé et de bien-être. Elle est toutefois moyennement performante sur certains domaines d’activité, bien que la qualité globale de ses produits soit plutôt correcte :

Beurer Connect : une série d’applications pour garder un œil sur les constantes vitales ;
Chaleur douce : on retrouve les coussins chauffants classiques qui ont fait la renommée de la marque, mais aussi des chauffe-matelas, des couvertures chauffantes et des chauffe-pieds ;
Poids : il s’agit essentiellement de pèse-personnes (en verre, mécaniques, impédance-mètres…) ;
Air : laveur d’air, humidificateur, déshumidificateur, diffuseur d’arôme ;
Tension artérielle : mesure du bras, mesure au poignet, accessoires ;
Glycémie sanguine : lecteurs de glycémie, bandelettes, lancettes…
Thérapie douce : appareil de luminothérapie médicale, plusieurs types de lampe à lumière du jour, réveil lumineux à lumière naturelle, etc.
Autres : nébulisation, de contrôle de la température corporelle, massage et Shiatsu, ECG, soins du visage, soins bébé, oxymètres, etc.

Une lampe de lumière blanche ou un radio réveil signés Beurer seront d’excellents produits pour se lancer dans la luminothérapie sans se ruiner. Sans être la meilleure firme du marché de la photothérapie, Beurer propose un bon compromis entre la qualité de l’éclairage et le prix de ses appareils qui dépassent rarement les 150 €.

Produit phare de Beurer : le simulateur d’aube WL 80

Le réveil WL80 Beurer

A côté de ses lampes de luminothérapie qui peinent à se mettre au diapason de ce que fait Philips ou Lumie, Beurer propose des simulateurs d’aube de bonne facture, avec notamment le WL 80 (lire notre test) qui a la particularité de proposer 20 niveaux d’intensité lumineuse … un record !

Le WL 80 brille également par ses lumières d’ambiance, sa fonction Snooze programmable, sa puissance d’éclairage et la qualité de la lumière du jour simulée. On apprécie également la fonction Sunrise qui propose l’une des meilleures simulations du lever de soleil sur le marché. On peut retrouver le WL 80 sur Amazon pour moins de 83 €.

Vous allez craquer pour le réveil WL 80

Son faible prix ne l'empêche pas d'embarquer un réveil de bonne facture !