Quelle ampoule pour la luminothérapie ?

Tout savoir sur la photothérapie

A défaut d’illuminer, nos ampoules classiques éclairent, reproduisant une très faible part du spectre de la lumière naturelle. Pendant les beaux jours, notre organisme régule son horloge biologique en accueillant les rayons du soleil, un luxe qu’il ne peut plus se permettre dès les premiers jours de l’automne.

Résultat ? Notre rythme circadien se voit chamboulé, et la dépression saisonnière peut pointer le bout de son nez, accompagnée d’une fatigue chronique et de troubles du sommeil. Passer une journée entière éclairé par une ampoule classique peut provoquer chez certaines personnes une carence en lumière du jour, favorisant ainsi l’exacerbation de l’asthénie hivernale.

C’est substantiellement ce constat qui a accéléré l’émergence des ampoules de luminothérapie, également appelée ampoules de spectre complet ou encore ampoules plein spectre.

En vous aidant de notre comparatif des ampoules de luminotherapie, vous pouvez faire votre choix en vous basant sur les critères que nous allons détailler dans ce papier.

Pourquoi acheter des ampoules de luminothérapie ?

Avec les baignoires de chromothérapie, les ampoules à spectre complet sont sans doute les équipements de luminothérapie les moins plébiscitées par le grand public. Pourtant, en émettant un rayonnement proche de celui de la lumière solaire, ces ampoules agissent dans le sens du bien-être des personnes qui s’y exposent en réduisant la fatigue visuelle et en régulant la sécrétion de la mélatonine (hormone du sommeil).

Les spécialistes de la santé recommandent d’équiper sa maison d’ampoules de luminothérapie pour plusieurs raisons :
• Elles proposent un éclairage autour de 6 000 K avec des couleurs naturelles proches de celles de la lumière naturelle ;
• Elles offrent un meilleur contraste, comparable à celui d’un après-midi ensoleillé ;
• Elles sont équipées d’un système électronique qui limite le scintillement que l’on retrouve à des degrés divers sur nos ampoules classiques ;
• Elles consomment moins que les ampoules classiques (une vingtaine de Watts au plus) et durent jusqu’à dix fois plus (une durée de vie moyenne de 10 000 heures). L’économie d’énergie devient palpable lorsque l’on remplace une dizaine de lampes classiques par des lampes à spectre complet ;
• Elles limitent l’apparition de plusieurs pathologies (troubles affectifs, insomnie, fatigue chronique…).

Comment choisir ses ampoules de luminothérapie ?

Comme pour les simulateurs, lunettes de luminothérapie et les lampes de lumière blanche, l’offre en ampoules plein spectre est particulièrement étoffée, et les bons produits côtoient souvent des modèles peu inintéressants qui flirtent souvent avec la publicité mensongère.

Pour bien choisir ses ampoules de luminothérapie, il s’agira de prendre en compte deux principaux critères :

La température de couleur : exprimée en degrés Kelvin (°K), c’est une caractérisation des sources de lumière par comparaison à un matériau idéal émettant de la lumière par la chaleur. Pour que la lampe de luminothérapie soit efficace, elle doit présenter une température de couleur comprise entre 5 500 et 6 000 K. A titre d’exemple, la couleur orangée émise par une bougie affiche une température de 1 500 K, alors qu’une ampoule classique à incandescence propose une température de couleur de 2 500 K. Vous retrouverez sur certains emballages la mention « D 55 » : elle correspond à une température de couleur de 5 500 K ;

L’indice de rendu de couleur (IRC) : c’est un nombre compris entre 0 et 100 qui quantifie l’aptitude d’une source de lumière à restituer les couleurs d’une autre source de référence, en l’occurrence le soleil qui dispose d’un IRC maximal. Ainsi, on favorisera les lampes de lumière du jour qui affichent un IRC de 70 et plus. Sur les emballages des ampoules de luminothérapie, vous retrouverez parfois une annotation en 3 chiffres. Le premier désigne les dizaines de l’IRC, les deux autres indiquent les centaines de la température de couleur. Une ampoule notée 860 présentera donc un IRC de 80 et une température de couleur de 6 000 K. Il s’agit dans ce cas d’une ampoule de très bonne qualité.