La luminothérapie pour prendre soin de sa peau

La luminothérapie pour lutter contre les vergeture

L’utilité thérapeutique de la luminothérapie médicale dans le traitement de la dépression saisonnière, des troubles du sommeil et de certaines formes d’acné n’est plus à démontrer, si bien que les ventes des lampes de luminothérapie et autres simulateurs d’aube explosent dans les quatre coins de la planète.

Aujourd’hui, c’est au tour de la médecine esthétique de s’intéresser aux propriétés de la lumière simulée, notamment pour soigner et prévenir les irrégularités de la peau comme les vergetures et la cellulite, mais aussi pour limiter les séquelles épidermiques de l’âge sans passer par la case chirurgie esthétique. Décryptage…

La luminothérapie pour le traitement des vergetures

Si elles ne présentent aucune menace particulière pour la santé, les vergetures sont un véritable fléau qui touche près de 50% de la population jeune. Disgracieuses et inesthétiques, ces dépressions de la peau altèrent la confiance en soi et peuvent vite menacer la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

Les vergetures prennent généralement la forme de lignes ou de zébrures de couleur violacée au début puis d’un blanc nacré dans la durée. Elles apparaissent surtout au niveau des fesses, des hanches et des seins, lorsque les fibres profondes de collagène se brisent et que la peau perd son élasticité physiologique.

Si elles sont très difficiles à éliminer, les vergetures peuvent être fortement atténuées par le peeling, la dermabrasion ou encore des ponctions de peau. Ces techniques ont montré leur efficacité et contribuent bel et bien à atténuer les stries, mais elles restent invasives et présentent des effets secondaires qui peuvent décourager.

Depuis le milieu des années 2000, les praticiens ont adopté la technologie du laser LED qui agit efficacement contre les vergetures et qui participe au raffermissement de la peau. A l’issue du traitement, cette dernière retrouve tout son capital élastique.

Le laser LED repose sur des diodes lumineuses de couleur rouge et orange. Le patient est placé sous une machine qui envoie une lumière localisée sur la zone concernée pendant une demi-heure pour un effet tenseur et tonifiant.

Il faut généralement compter une dizaine de séances espacées de 24 heures pour faire disparaître les vergetures les moins marquées. Notez toutefois qu’il est fréquent que des rougeurs localisées subsistent pendant quelques jours après le traitement, surtout sur les peaux claires.

Pour beaucoup, la luminothérapie est la seule solution sérieuse, efficace et sans séquelles pour traiter les vergetures. Vous constaterez une nette amélioration après les cinq premières séances, avec à la clé une fermeté retrouvée, sans cicatrice.

La luminothérapie contre la cellulite

La lipodystrophie, plus communément connue sous le nom de cellulite, fait référence à l’aspect capitonné de la peau dû aux dépôts de graisse qui déforment les tissus conjonctifs sous la peau.

A l’instar des vergetures, la cellulite se localise principalement dans les hanches, les cuisses et les fesses, mais peut se manifester au niveau de la poitrine, du bras ou des jambes.

La cellulite touche plus les femmes que les hommes en raison de la distribution différente des graisses et des tissus conjonctifs entre les deux sexes. Elle fait généralement suite à une variation de poids trop rapide, notamment pendant la grossesse.

De par son aspect disgracieux, la cellulite est l’une des premières causes de consultation chez le dermatologue. Cette irrégularité est d’ailleurs l’un des sujets préférés des magazines de beauté, qui relatent fréquemment de nouvelles solutions supposées qui présentent très souvent une efficacité limitée.

Voici les techniques les plus sollicitées :

- Les méthylxanthines : ce sont des produits chimiques qui entrent dans la composition de la plupart des crèmes anti-âge et anticellulite. De nombreuses études ont montré que ces agents agissent bel et bien sur la cellulite mais avec une efficacité très limitée ;
- Les compléments alimentaires : à l’heure actuelle, aucune étude clinique ou théorique ne met en exergue une quelconque efficacité des compléments alimentaires dans le traitement de la cellulite. Pire, ces suppléments ne sont pas des médicaments et ne sont donc pas tenus de se plier à la juridiction stricte en vigueur ;
- Les massages : des techniques comme l’endermologie ont connu leur heure de gloire au milieu des années 1990. Plutôt que de traiter la cellulite, ces techniques semblent plutôt redistribuer la localisation des graisses. Ils nécessitent de surcroît des « rappels » réguliers au risque de voir la cellulite réapparaître.

Selon l’Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA), la luminothérapie améliore l’élasticité naturelle de la peau et permet de réduire l’intensité de la cellulite.

Pour plus d’efficacité, la FDA préconise de coupler la photothérapie à des techniques d’aspiration et de massage pendant plusieurs séances.

Enfin, il est intéressant de noter que la luminothérapie est également de plus en plus sollicitée pour réduire l’aspect des rides et autres ridules, avec un effet raffermissant et revitalisant pour une peau visiblement rajeunie.

Les lampes LED jaunes et rouges sont utilisées en simultané en insistant sur les rides profondes. Si les résultats apparaissent dès les premières séances, la technique peut décourager pour son prix : environ 160 € pour une heure et demie de traitement.