Le point sur les traitements naturels contre la dépression

Sortir de la dépression sans médicament

Pour beaucoup, les traitements pour lutter contre la dépression se résument aux médicaments antidépresseurs qui boostent la concentration des produits chimiques à même de provoquer le bien-être. Toutefois, à en croire des études concomitantes, les antidépresseurs seraient inefficace pour la moitié des patients et, quand bien même leur administration s’accompagnerait d’une amélioration de l’état général, ils restent synonyme d’un taux de rechute élevé.

Alors bien sûr, les antidépresseurs sont parfois indispensables dans certains types de trouble affectif, mais force est de constater que le moindre écart s’accompagne d’effets secondaires lourds et peu compatibles avec une bonne qualité de vie. Si vous avez une expérience avec la dépression, vous vous êtes sans doute demandé s’il existait des moyens moins intrusifs pour y faire face.

Comment sortir de la dépression sans traitements invasifs ? Voici un aperçu de quelques traitements naturels pour traiter et prévenir la dépression sans tomber dans la spirale infernale des antidépresseurs.

#1 Faire de l’exercice

Lorsque l’on est en proie à un épisode dépressif, faire de l’activité physique de façon régulière n’est pas vraiment la première chose à laquelle nous pensons. Pourtant, cela devrait faire partie de votre thérapie quelle qu’elle soit ! Une étude menée par l’Université Duke a constaté qu’une demi-heure d’exercice physique à aérobie modérée trois fois par semaine était aussi efficace que les antidépresseurs pour soulager les symptômes de la dépression (maux de tête, anxiété, moral en berne, troubles du sommeil, manque de concentration), avec à la clé tous les bienfaits du sport sur l’organisme sans aucun effet secondaire.

L’étude a également révélé que le taux de rechute était significativement moins élevé chez les personnes qui accompagnent leur traitement par une activité sportive régulière.

#2 Expérimenter de nouvelles manières de se détendre

C’est une sensation bien connue de ceux qui ont accusé les affres de cette maladie. La dépression s’accompagne d’une certaine indifférence à l’égard de choses que vous aimiez par le passé. Pour renouer avec les sources de plaisir, il faudra réapprendre à lâcher prise en s’essayant aux méthodes les plus plébiscitées pour trouver celle qui vous sied le plus :

• La relaxation musculaire progressive ;
• L’Imagerie de relaxation ;
• Les entraînements autogènes ou l’autodécontraction concentrative.

Les chercheurs de la Cochrane Collaboration ont passé en revue près de 15 méthodes pour se relaxer. Ce triptyque est celui qui a reçu les faveurs des patients. Si ces techniques de relaxation ne sont pas aussi efficaces que le traitement psychologique, elles présentent une option supplémentaire pour réduire les symptômes de la dépression de manière naturelle et non invasive, de la fatigue à la douleur somatique en passant par le stress, l’insomnie chronique, la perte d’appétit, l’agitation émotionnelle et la tristesse dépressive.

#3 L'imagerie guidée et la musicothérapie

L’imagerie guidée est une forme de méditation dans laquelle vous visualisez un but le plus précisément possible. Grâce aux apports de la pensée positive, l’imagerie guidée vous aide à atteindre un objectif spécifique, comme le bonheur et la sérénité.

D’un autre côté, la musicothérapie a montré ses preuves dans l’amélioration de l’humeur des personnes qui souffrent de dépression et de mal-être profond. Il suffit parfois d’écouter la bonne musique pour se sentir mieux. Pour certains patients une certaines typologie de chants favorisera une amélioration de l’état général.

#4 Millepertuis : l’alternative végétale pour les dépressions légères

Si le millepertuis séduit de plus en plus de praticiens sur le Vieux Continent, son utilité partage les médecins outre-Atlantique. Selon le Centre National de Médecine Complémentaire et Alternative (NCCAM), le millepertuis ne serait pas efficace dans le traitement des formes majeures de la dépression.

Il serait toutefois bénéfique pour les personnes qui souffrent de formes de dépression légères à modérées. Attention, le millepertuis peut devenir dangereux s’il est administré en même temps que certaines substances médicamenteuses ou végétales. Demandez conseil à votre médecin.

#5 Le Hot Kava : la solution du Pacifique

La racine de la plante Kava est prisée pour ses propriétés sédatives et anesthésiques. Elle est surtout connue pour être utilisée dans les thés et autres boissons chaudes pour détendre en début de soirée et favoriser un sommeil profond et réparateur. De nombreuses populations du Pacifique Sud l’utilisent pour soigner et prévenir les épisodes de stress, de déprime et d’anxiété. Ses effets relaxants ont été comparés à ceux des benzodiazépines.

Des études ont montré que le Kava pouvait aider à soulager les symptômes de la dépression comme la tension, l’anxiété et le manque d’envie.

#Bonus : l’homéopathie et la luminothérapie

Selon le psychiatre Stuart Watson, qui a publié des dizaines de papiers de recherche sur les troubles de l'humeur, l’homéopathie peut jouer un rôle dans le processus de guérison de la dépression. Il se montre favorable à l’Arsenicum album, l’Aurum metallicum, l’Ignatia amara, la Lachesis muta, le Natrium muraticum, la Pulsatilla nigricans et le Sépia.

D’un autre côté, si votre dépression est exacerbée pendant la saison froide à cause de la carence en lumière naturelle, vous pouvez tester les séances de luminothérapie par le biais d’une lampe à lumière du jour et un simulateur d’aube. La luminothérapie est particulièrement efficace contre la dépression saisonnière grâce à la régulation des hormones du cycle éveil-sommeil (sérotonine et mélatonine).