Comment vaincre la dépression sans traitement médicamenteux invasif ?

Vaincre de la dépression sans médicament

Comment sortir de la dépression sans médicaments ? C’est une question que se posent tous les patients sujets à des épisodes dépressifs insistants. La réponse est à la fois simple et complexe, dépendamment de la sévérité et de la persistance des symptômes. De l’avis des psychologues et autres spécialistes de la santé, peu de personnes peuvent se targuer de s’être rétablies complètement et spontanément de leurs troubles affectifs profonds sans l’aide d’un médecin. D’un autre côté, ceux qui souffrent d’une dépression saisonnière, d’un blues hivernal ou encore de déprime légère à modérée peuvent tout à fait s’en sortir par eux-mêmes. Décryptage…

La psychothérapie : des résultats probants sans médication

L’intervention d’un professionnel n’est pas forcément synonyme d’un traitement médicamenteux invasif. En effet, des études ont montrés que la psychothérapie peut être aussi efficace que la médication pour limiter les symptômes dépressifs. En plus, ses bienfaits ont tendance à persister même après la fin du traitement, ce qui réduit drastiquement le taux de rechute. D’un autre côté, ceux qui souffrent d’une dépression saisonnière, d’un blues hivernal ou encore de déprime légère à modérée peuvent tout à fait s’en sortir par eux-mêmes.

La thérapie s'attaque aux causes profondes de la dépression comme le chagrin non résolu, l’anxiété maladive, le traumatisme de la petite enfance, les pensées négatives, la mauvaise image de soi, la perte de sens, les difficultés relationnelles, etc. La psychothérapie peut également aider à améliorer les capacités d'adaptation, la concentration, la résilience et le contrôle des émotions. Toutefois, pour la dépression sévère ou persistante, la thérapie et les médicaments peuvent être nécessaires pour une guérison complète. On ne le dira jamais assez, mais lorsque la dépression handicape la vie de la personne, il faudra impérativement faire appel à un médecin, à fortiori lorsque le mal-être se traduit par des pensées noires et des envies suicidaires exprimées ou refoulées.

La consultation médicale : indispensable dans les dépressions sévères

Lorsqu’un patient se présente chez son médecin traitant pour se plaindre d’un état dépressif, il appartient au professionnel de la santé d’évaluer la gravité de la dépression. En effet, la dépression profonde avec des pensées suicidaires doit être prise en charge immédiatement. On a malheureusement souvent tendance à oublier que la dépression sévère est une pathologie mortelle qui peut évoluer défavorablement si elle n’est pas rapidement traitée. Moins grave mais tout aussi préoccupante, la dépression accompagnée de troubles du sommeil (insomnie ou somnolence diurne) requiert également toute l’attention du médecin. Parallèlement aux médicaments, la luminothérapie pourra aider le patient à réguler son sommeil et à retrouver le moral pendant la saison froide.

Les alternatives « douces » pour la dépression légère à modérée

Ceux qui souffrent d’une dépression légère à modérée peuvent tout à fait de rétablir avec un peu de motivation et sans recours à des traitements médicamenteux lourds. Pour les plus réceptifs, il suffira d’un programme de thérapie par la parole avec des stratégies complémentaires basées sur l’exercice physique, un régime nutritionnel spécifique, des techniques de mindfulness, des séances quotidiennes de luminothérapie dès le réveil, et bien sûr le soutien de la famille, des amis ou d’un groupe d’entraide. Les praticiens recommandent également pour ces patients d’opérer des changements symboliques qui accéléreront la guérison : changer de mobilier, repeindre sa chambre ou sa maison, changer de style vestimentaire, etc.

Notons que les individus qui souffrent de dépression modérée devront prendre le temps d’exclure tout problème médical qui peut éventuellement contribuer à leur humeur dépressive. En effet, les carences en vitamines et les déséquilibres hormonaux peuvent causer une dépression. Ne pas hésiter donc à réaliser un examen physique approfondi pour écarter toute cause médicale ou, le cas échéant, traiter la cause sous-jacente à l’état dépressif.

S'il n'y a pas de cause médicale claire, la psychothérapie axée sur l'amélioration des soins personnels, le réengagement dans des activités agréables et la limitation des pensées négatives donne généralement de bons résultats. Dans leur travail d’investigation, les praticiens accorderont une attention particulière aux relations interpersonnelles du patient avec les proches et les amis, dans la mesure où des conflits avec ces personnes sont susceptibles d’altérer l’équilibre affectif. N’hésitez donc pas à évoquer ce sujet avec votre médecin. Pour certains, une exploration plus approfondie de l’histoire individuelle sera nécessaire pour identifier et résoudre les chagrins latents et cicatriser les traumatismes de la petite enfance. L’acupuncture, la méditation, le yoga et l’exploration spirituelle seront vos meilleurs alliés pour contrer les symptômes de la dépression comme la fatigue chronique, les troubles du sommeil, l’anxiété, le stress ou encore le manque de concentration.

Tout ceci étant dit, il ne faut pas oublier que la dépression profonde est une maladie grave qui pourra exiger des médicaments. La thérapie combinée à un traitement médicamenteux est pour l’heure la stratégie qui donne les meilleurs résultats. Il est important de se dire que le traitement médicamenteux n’est pas un échec ou un aveu de faiblesse. C’est au contraire un adjuvant pour maximiser vos chances de guérison définitive.